La chose la plus importante


Quel est le bien le plus précieux que vous emporteriez avec vous quoi qu’il arrive?
C’est cette question que s’est posé le photographe Brian Sokol lors de son reportage photo très poignant pour l’agence des Nations Unions pour les réfugiés, une suite de portraits de réfugiés montrant la chose la plus importante qu’ils ont pu sauver en quittant leur lieu de résidence.

Dans cette suite de portraits particulièrement soignés et touchants par leur dénuement et la dignité donnée aux modèles, le photographe laisse chacun montrer son bien le plus précieux, objets qui pourraient parfois sembler dérisoires comme un bidon, des bouteilles ou une montre, mais dans le cadre de la survie tous les points de vue changent…

Vous l’aurez remarqué, beaucoup, en plus d’un objet, tiennent surtout les autres membres de leur famille

Il y a aussi des symboles, parfois forts, ou des objets qu’on suppose être des grands biens de famille

Et des symboles plus forts encore, l’espoir furtif d’une image

Et quant à certains, ils n’ont pas plus que de l’air…

S’étant déplacé au Mali, en Syrie ou au Soudan, Bryan Sokol nous offre ainsi une série de portraits pleins de beauté et sans misérabilisme, il redonne leur dignité à ces gens qui ont tout perdu et donne à réfléchir sur le laisser-faire…
source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s