En Cendres


Fans d’urbex et autres safaris photo lancés dans des endroits laissés à l’abandon, j’ai l’honneur de vous présenter aujourd’hui le travail d’un arpenteur de ruines urbaines, Thomas Jorion.
Ce photographe français écume sans relâche les endroits abandonnées, les bâtiments qui ne servent plus à rien, les souvenirs d’un passé lointain… entre poésie urbaine et spleen post-moderne, voici un travail soigné qui ne laisse pas indifférent:


Vieux palais, grands hôtels abandonnés ou villes fantômes, rien n’échappe à son objectif

Les ruines industrielles, de notre époque ou plus anciennes, attirent également son inspiration pour le plus grand plaisir de nos petites pupilles

Sans oublier les photos de ces souvenirs de l’ère bolchévique, ces ruines d’un autre temps qui peuplent les recoins de l’Europe de l’Est et de la Russie comme ce palais du peuple de Blizka en Bulgarie

Si toutes ces photos vous ont fait rêver, sachez qu’il y en a bien bien plus à voir sur le site web de Thomas Jorion, n’hésitez pas à aller faire une visite! ^^

PS: Et pour la référence du titre, parce qu’un peu d’Emilie Simon, ça ne peut pas faire de mal! ;)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s