Die Hard 5, une belle journée pour mourir… d’ennui!


Dans la catégorie des films du dimanche soir, le dernier Die Hard, 5e du nom a complétement rempli son rôle de navet reposant le cerveau.

Après un opus où les scénaristes un peu en rade d’inspiration permettaient à papa McLane de faire mumuse avec sa fillette, c’est au tour du garçon de jouer avec son père dans cet opus qui sent bon la testostérone et la subtilité bas du bonnet.

Tout dans ce film est fait pour nous prouver que la lutte anti gros méchant terroriste pas sympa reste une affaire d’hommes, mais il y a peu de choses qui arrivent par contre à la sauver…

Le pitch est déjà bien mince et exhale comme une forte odeur de daube: Papa McLane part en vacances en Russie où son fiston est accusé de meurtre afin de voir de quoi il retourne et éventuellement de le remettre sur le droit chemin. Il se rend compte sur place que son petit est en fait un agent de la CIA et il l’aidera à sauver sa mission avec pertes et fracas.

Le terme vacances, évoqué vous vous en doutez de façon relativement ironique, servira de running gag durant le film. Bien d’autres tentatives d’humour émailleront d’ailleurs le film sans qu’aucune n’arrive à faire sourire, tout tombe à plat.

Pareil pour les scènes d’action, celles-ci sont effectivement bien réalisées et filmées, avec une caméra toujours en léger mouvement sans pour autant vous donner le tourni vous laissant penser que le cameraman a la maladie de Parkinson (genre Hunger Games, le film qui donne le mal de mer… ) mais après la première demi-heure de course-poursuite folle, de voitures sautant dans tous les sens et après avoir foutu en l’air des bagnolles par paquets de 100, on sature légérement. Suite à la figure imposée de la demi-heure GTA-esque, rassurez vous, on ne fera que faire parler les gros flingues: des scènes de tirs en pagaille, là aussi bien filmées mais sans aucune tension dramatique, c’est plat et on s’ennuie! Les méchants sont fades, les cascades relativement téléphonées … tout continue à ressembler à de la figure imposée sans jamais vraiment capter l’attention du spectateur. Par exemple même abandonnés dans un pays étranger, nos héros arrivent à toujours avoir un stock ahurissant de flingues et une réserve de munitions infinies, dommage, c’est pourtant la rareté des armes et des munitions qui faisait le sel du premier opus …

Les décors font vraiment carton-pâte: Comme la famille McLane est en Russie, elle visite les grands endroits touristiques, Moscou (où on a au moins eu la décence de nous éviter une scène sur la place rouge) mais aussi Tchernobyl! Oui, oui, vous lisez bien, et ne venez pas dire que c’est dangereux à cause des radiations, dans le film on les voit passer un pschit-pschit de produit magique qui décontamine tout et paf!, plus de radiations, plus besoin de combinaison! (je me demande si ce produit miracle fait aussi les sols, le papier peint et permet le retour de l’être aimé en 24h… ). Même que les niveaux sur les écrans d’ipad qui servent de compteur high tech je les ai vus baisser, c’est que c’est vrai! … ahem … (rassurez vous, je ne vous expose pas là la seule incohérence « scientifique » du film, il y en a d’ailleurs tellement qu’on se croirait dans un jeu des 7 erreurs, sauras tu les retrouver?! ^^)

Sauvant le film d’un immonde rattage, Bruce Willis (Papa McLane) et Jay Courtney (Fiston McLane) jouent plutôt bien leurs rôles, même si cela ne suffit pas à sauver les meubles. Sachez cependant que si vous y allez pour voir de la viande fraîche et pas dégueu, le fils McLane a largement le temps de vous exposer à quel point il est physiquement intelligent, ça peut toujours permettre à une partie du public de s’occuper en attendant le mot « Fin » :p
Bref, vous l’aurez compris, partez équipé pour aller voir ce film, un kilo de coca et 3 litres de pop corn minimum et le cerveau au vestiaire, ou attendez la sortie dvd pour le regarder pendant que vous êtes occupés à autre chose à la maison ;)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s