Dans ma grande série « remettons le nez dans l’histoire! », je viens de terminer un livre sur les livres, et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit d’un livre sur ceux du Moyen Âge. Peu épais, et donc idéal pour se faire une idée rapide mais très bien documentée sur le sujet, il est de ces lectures agréables qui vous apprennent des choses pertinentes tout en ne vous assommant pas trop de savoir scientifique indigeste. J’y ai surtout appris à mettre fin à une idée reçue comme on en a beaucoup sur le Moyen Âge; certes les illettrés étaient légion à l’époque, mais ce n’est pas pour autant que le savoir ne circulaient pas et que nos ancêtres étaient bêtes et incultes. En effet, nous avons cette idée car tout notre savoir et notre culture vient et tourne autour des livres, mais à l’époque, la culture tournait beaucoup autour de l’oralité et de la lecture à voix haute, pas si bête comme théorie, et loin d’être infondée puisque que l’auteur, Sophie Cassagnes-Brouquet nous cite l’exemple d’un noble fort instruit et très savant mais analphabète … comme quoi ;)

Si vous êtes d’ailleurs fan, cette auteur n’a pas publié qu’un seul bébé sur le Moyen Âge et je pense que je vais bientôt me pencher sur ses autres productions ;) Après tout, elle n’est rien moins que prof d’histoire du Moyen Âge à Toulouse, ce n’est pas rien ^^

Et voici les références: Le livre au Moyen Âge, Sophie Cassagnes-Brouquet, éd. Ouest-France, coll. Poche histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s