Le Parfum


Ce matin, j’ai senti ton parfum et je me suis rappelé
Cet amour, cet instant fugace partagé.
En fermant les yeux, je te sentais à mes côtés,
Comme avant. Ce parfum me rappelait tant de moments
Passés. Tu avais ravi mon coeur pour un instant,
Une éternité. Les apparences étaient contre moi,
Et furent mon tourment.
Ce matin j’ai senti ton parfum et je me suis rappelé
Le désir, la confusion, la peine et la douleur.

Depuis, tout est fini,
Tout est fini depuis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s